Icone facebook

 

          Page d'accueil

L'esprit de l'Association Plantes&Vie et de la manifestation du 7 mai 2011

  Depuis des temps immémoriaux,  les végétaux nous nourrissent, nous soignent et aident à prévenir les maladies. Nos ancêtres utilisaient les plantes sauvages de leur lieu de vie pour se nourrir. La consommation de nombreuses espèces frustes, résistantes et variées offraient des apports complémentaires tout en permettant à l’écosystème de demeurer en équilibre. La proximité physique de la nature et de la terre cultivée apportait par l’observation et l’expérience, le savoir et la pratique liée à l’utilité des végétaux.

La médecine populaire occidentale par les plantes re monte à la préhistoire. Sa pratique empirique était une nécessité, car il s’agissait d’un des seuls moyens de soigner dans les temps anciens.

Elle a aujourd’hui beaucoup évolué. Elle été étudié, enseigné et demeure sérieusement fiable. Elle s’est enrichie de pratiques éprouvées, provenant d’autres continents : des médecines ayur-védique, chinoise ou africaine, amérindienne etc.  A l'époque de la globalisation, ces échanges de connaissances sont une aubaine pour la prise de conscience et la santé des individus. 

Nous commençons à comprendre que les dimensions "corps-esprit-environnement" sont étroitement liés et que nous ne pouvons rester en bonne santé sur une planète malade. Le respect du corps, le calme de l'esprit son induit par un contact étroit avec le monde végétal, la nature et ses rythmes. Un potentiel immense de vitalité apparaît alors face au déséquilibre des maladies. Ainsi, dans cette vision constructive, chacune et chacun redevient responsable et acteur du maintien de son état de santé.

Les temps ayant changé, que devient notre rapport au monde végétal ? Savons-nous encore nous servir des connaissances du passé à ce sujet ? Comment utiliser et intégrer les connaissances d’aujourd’hui ? Comment se réapproprier le savoir lié aux végétaux pour le bien de notre corps, de notre esprit, de nos familles, de nos enfants et de la Planète?    

L’apport nutritionnel unique du végétal pourrait faire vivre en bonne santé plus de 12 milliards d’individus sur cette Terre. La consommation excessive de produits animaux provoque certaines maladies et entame sérieusement les ressources agricoles en accentuant les inégalités et la pollution. Nous ne pourrons éviter à l'avenir un débat sur ce sujet complexe.

Avant de se précipiter chez le médecin pour recevoir des soins lourds et coûteux, nous pouvons envisager une approche plus naturelle et respectueuse de notre intégrité, sans les effets secondaires des médicaments chimiques. Une majorité de nos malaises proviennent d’un mauvais conditionnement, d’une mauvaise hygiène de vie et de pensée, d’une alimentation déséquilibrée et d'un environnement pollué. 

A notre époque, l’être humain vit majoritairement hors-sol dans les villes, loin de la terre et de son bon sens, avec les maux qui sont liés à cette situation. La quête du sens, du « bon sens », du concret, devient donc plus que jamais nécessaire…

Par définition, un conditionnement positif, durable et utile pour l’individu et la société implique une mise en place très tôt dans la vie. 

L'Association Plantes&Vie souhaite par la démarche proposé toucher particulièrement les enfants et les familles mais aussi les professionnels afin de favoriser une prise de conscience durable, pour l’autonomie et dans le respect de la nature. Elle souhaite jouer le rôle d'interface entre les différents acteurs afin de diffuser la meilleure information et le meilleur savoir-faire pratique possible.


"A ce jour et encore plus à l'avenir, sur une Terre dénutrie et polluée, face aux chaînes alimentaires concentrant les poisons en tout genre, seules les plantes sauvages ou respectées, légumes ou médicaments sont à même de contribuer massivement au maintien de la santé et à la prévention des maladies."

Jacques Fontaine